Défendre le train en Périgord

 

A la mise en place du service voyageurs T.E.R. ( Trains Express Régionaux) de l’hiver 1994/1995, les modifications annoncées des horaires de trains du 25 septembre 1994 étaient catastrophiques. Elles supprimaient plusieurs circulations, la quasi-totalité des correspondances au nœud ferroviaire du Buisson de Cadouin ( haut lieu symbolique de l’histoire du chemin de fer en Dordogne-Sud ) et de nombreux arrêts dans les petites gares.

Ce service ne correspondait plus du tout à la demande locale et l’on pouvait craindre qu’à court ou moyen terme, on en arrive au démantèlement, voire à la disparition du chemin de fer en Périgord.

Or tout le monde ne possède pas, ou ne peut pas utiliser, une voiture. Les lycéens n’ont pas encore le permis, les salariés pour des raisons d’économie, les retraités ( nombreux dans notre département ) parfois pour des raisons de santé.

Sous l’impulsion d’élus, d’usagers du train, de représentants de syndicats à vocation scolaire, de groupements de défense de l’environnement, le 19 octobre 1994, Périgord Rail Plus est né !